CS PLEDRAN : site officiel du club de foot de PLEDRAN - footeo

Un dimanche de retrouvailles : Jeremy Toutain l'entraineur, et le retour au stade de ses débuts

13 mai 2019 - 22:55

Jérémy Toutain, le 11 Mai 2011 (Le Télégramme) :

"Le projet est intéressant. Les infrastructures sont bonnes et Plédran a tout pour plaire et devenir un bon club. On a le droit à six mutés en équipe première, affirme-t-il. Seulement, avant d'ajouter quelques éléments d'expérience, pour avoir un groupe compétitif d'une vingtaine de garçons, on essaye déjà de conserver tous les joueurs. Je vais les rencontrer. Si je reste sur le terrain, ça va être ma première année en tant que coach. J'ai mes idées et ça va être un défi excitant.»  

Il était sans doute loin de penser à quel point son passage à Plédran sera une réussite.  

Jérémy Toutain revient pour la première fois à Horizon dimanche prochain, un an après avoir maintenu l'équipe A du CSP lors de la dernière journée de R2. Durant 7 ans, Jérémy aura eu une première expérience de coach extraordinaire. 2 montées en 2 ans pour commencer, et un 7e tour de coupe de France contre Brest pour finir. Et entre tout ça, une équipe dans le haut de tableau de DSR avec des joueurs de qualité, un jeu attractif, et un public heureux.  

Jeremy, en arrivant à Plédran, a d'abord permis à ses joueurs de pouvoir compter sur un super joueur. A la sortie d'une carrière en CFA2 et DH, l'ancien attaquant du centre de formation d'En Avant de Guingamp avait un solide CV et une sacré matrise technique.

Mais ce qui le caractérisait surtout sur le terrain, c'est son nez : Jéremy sentait les bons coups comme personne. Et son passage sur le banc était finalement très logique.  

L'age faisant, Jéremy a du se résoudre à rester sur le coté du rectangle vert. Les brefs passages sur le terrain en fin de match, histoire de caler un ou deux coup francs, devenaient de plus en plus rares.

Jéremy est alors devenu formateur. Il a du apprendre "le métier" à quelques jeunes pousses Plédranais. Jamais tendre avec eux, toujours juste, et souvent avec le résultat. Etienne Chapin, Maxime Audrain, Sebastien Morvan ou encore Julien Séhercule ont énormément progressé avec le technicien.

Mais, ce qui est à souligner dans le passage de Jérem' à Plédran, c'est sa longévité. C'est le fruit du talent, forcément, mais aussi celui de la confiance de son président Jean Luc Moriceau. 7 ans de suite sur un banc de touche à ce niveau, c'est gigantesque. De mémoire, pas un club costarmoricain de ce niveau n'a eu ce bilan.

Car, en général, lorsqu'une équipe a des résultats qui baissent quelque peu, le coach sert souvent de fusible. Et à Plédran, cela aurait pu être le cas. Notamment sur la dernière saison. Mais Jéremy est parti vainqueur, la tête haute. Comme il l'éspérait. Cette dernière saison fut incroyable.

Les espoirs du début de saison 2017-18 avec ces 3 victoires en 3 matchs, et tout le monde qui voyait le CSP de Marc Colliot et Mathieu Guillo s'envoler en R1. Puis ce furent 3 défaites et la guigne. Avant, un peu par chance, de retrouver une récompense méritée au tirage au sort : le Stade Brestois 29.

Car Plédran attendait ce moment inoubliable en coupe depuis sa création. On sait que les passionnés de foot à Plédran se comptent au moins comme autant de maison. Plédran vit le foot. Et Jérémy l'a bien vu ce 12 novembre 2017 où près de 4000 spectateurs (peut être plus...) sont venus saluer son équipe.

Puis la magie s'est retirée, tout doucement, après avoir cogné le leader Paimpol que Plédran est le seul à avoir battu cette saison là... et la descente vers le fond du tableau ! Il a fallu toute la détermination de coach Toutain pour resserrer les rangs, retrouver une défense hermétique, une attaque dynamique, pour arracher le maintien qui semblait fuir au fil des défaites et match nuls.  

Jéremy est un homme de défi. Même s'il ne sera plus l'entraineur de Ploumagoar la saison prochaine, aucun doute à se faire sur son implication. Jerem' fera TOUT pour maintenir Ploumagoar en R2. Tout, même s'il faut enfoncer son Plédran à Horizon.

C'est le football.

Les joueurs du CSP, qui sont presque tous restés à l'intersaison, connaissent bien Jeremy (et Marco Le Page qui revient dimanche lui aussi). Les blancs savent qu'il faudra de l'énergie et de la maturité pour renverser les verts.   Cela promet donc un sacré match de foot dimanche 19 mai.

Un match spectaculaire dans un stade Horizon en fête où pas mal de surprises sont organisées pour nos jeunes... et aussi pour nos anciens !

Il y aura de l'émotion autour et sur le terrain.

Plédran vibre pour son CSP, et, sportivement, sait saluer son adversaire.  

Dimanche, c'est un Dimanche de retrouvailles.  

VIVE LE CSP !!!

Commentaires

+