CS PLEDRAN : site officiel du club de foot de PLEDRAN - footeo

De l'Ombre à la Lumière : Les Supporters du CS Plédran

12 mai 2019 - 17:28

Que serait le CS Plédran sans ses supporters ?

Très peu d'articles dans les médias traitent véritablement des supporters de tel ou tel club. Sans doute parce que les club locaux en général n'ont pas une ferveur hors du commun. On vient au match de temps en temps, quand ça rigole et que l'équipe gagne. Mais à l'hiver, les tribunes de foot se vident. Toutes... presque toutes...

Mais un petit village Gaulois résiste à la morosité, à l'accoutumance, à l'ennui.

Ce village, cette famille, c'est Plédran. Car ce n'est pas un hasard, si l'adage du CSP est le suivant :

CS Plédran, plus qu'un club : un village, une famille !  

Le CSP a eu l'occasion la saison passé de montrer la ferveur de ses supporters. Le 7e tour de coupe de France contre le Stade Brestois reste la date la plus importante pour Plédran en coupe. L'épopée était longue, mais les performance réalisées par l'équipe A en coupe cette année là était plutôt classiques. Les joueurs de Jérémy Toutain avaient eu la chance d'affronter des équipes moins hupées en D1 ou R3. Seul le match à Bodilis (R2) relevait d'une performance remarquée. Gagner contre des petits est chose attendue en coupe, mais dans cette compétition il y a tellement de surprises... Et avec du recul, on voit où se retrouvent Laurmené et Loudéac St Bugan alors battus : Quasi en R2 pour le 1er, en très haut de R3 pour le second.

Dans tous les cas, lorsque les blancs se sont déplacés en coupe de France, un maximum de supporters ont fait le même chemin. Car la coupe a toujours fait vibrer les Plédranais.

Toujours !

Dans les années 80, le club organisait déjà des déplacements en car pour les matchs importants. En 90, avec les 2 coupes du conseil Général, c'était la véritable Hystérie. Dans les années 2000, c'est Horizon qui éruptait quand la bande à Féret tapait gros sur gros. Et dans les années 10, les supporters avaient largement eu de quoi vibrer avec les 2 montées en DRH puis DSR dans la foulée.  

Tout ça, ce sont des belles occasions pour les supporters Plédranais, pour les fédérer, les faire venir de plus en plus nombreux. Mais le Plédranais n'est pas opportuniste. Tous les ans on le retrouve, même quand ça va mal. Depuis 2 ans, les résultats de l'équipe première ne sont pas enthousiasmants. Pas plus pour l'équipe B. Mais tous les dimanche, on les retrouve à encourager les couleurs blanches et bleues.  

La série "De L'Ombre à La Lumière" met en avant un rôle ingrat, une cause altruiste et un personnage qui l'incarne. Mais pour les supporters, il y en tellement qui méritent un hommage individuel qu'il vaut mieux éviter de le faire pour n'oublier personne. Tous méritent un hommage appuyé.

Ci dessus les photos du week end dernier à Quessoy. Du Plédranais de partout par grappes de 3-4-5...8 Certains sont pris de dos car totalement accaparés par l'action en cours. Ils ne ratent pas une miette du match. Totalement concentrés.  

Car les supporters Plédranais ont chacun une vision assez juste du jeu, des joueurs, du match et du football en général. Si on trouve tellement d'amateurs de foot à Plédran, c'est aussi parce que les Plédranais savent lire les choses et les comprendre : LE BON SENS PLEDRANAIS.  

Revenons à cette belle soirée du 12 novembre 2017. C'est le gâteau d'anniversaire des supporters des blancs de Plédran. Il manquait juste une petite cerise. La victoire aurait défrayé la chronique, mais un tout petit but aurait tellement rendus les Plédranais un peu plus fier d'avoir tenu tête à des pros en coupe de France. C'est magnifique de tenir le 0-0 durant 37 minutes, mais l'exploit était en tribune.  

Ce soir là, on a tous vu ! 

Une vrai cousinade à Fred Aubert. Tout Plédran était là. Toutes les familles représentées. Une vibration XXXL. Sans doute le plus beau moment des Plédranais, tous souvenirs confondus.    

Mais De l'Ombre à La Lumière, c'est aussi et surtout pour ce qui ne se voit pas. Alors merci à tout ceux qui, depuis des années, des décennies, viennent systématiquement voir les matchs de la B ou de la C. Merci à ceux qui bravent le froid d'hiver. Merci à ceux qui organisent leur week end et un peu de leur vie pour voir et encourager les joueurs du club de leur coeur. Merci aux hommes, et merci aux femmes qui garnissent la tribune ou les pourtours du stade... souvent aux mêmes endroit... par superstition ! ou pour le souvenir d'une victoire qui les marqua un peu plus que les autres.  

Ce remerciement vient de chaque joueur qui a joué au moins une saison dans sa vie au CS Plédran et qui a pu ressentir cette popularité du CSP dans sa commune.

Une commune unique, qui ne ressemble à aucune autre.  

C'est Plédran. La ville de notre coeur. Avec ses quartiers, ses champs de verdure, ses petits chemins, ses familles à rallonge, ses petites maisons de pierre, ses fermes, ses commerces où on aime se rendre, son église, son bois, son site d'Horizon, son caractère, son ambition.  

Vive Plédran !

Vive les supporters de Plédran !

Et vive le CSP !!!

Commentaires

+