CS PLEDRAN : site officiel du club de foot de PLEDRAN - footeo

De l'ombre à la lumière : Louis Millet, et ses copains du guichet des Entrées

5 novembre 2018 - 21:10

4e épisode de la série rendant hommage aux personnes qui entourent le club et qui, dans l'ombre, participent au bonheur de chacun.

Après les papas - éducateurs, après l'affichage du score et le porte drapeau, nous allons faire la lumière sur ceux que l'on voit en premier en arrivant au stade le Dimanche.

Parmi les rôles ingrats, celui ci est très particulier car il est vital pour un club.

Le guichet des entrées au stade

Plédran a cette particularité : un nombreux public vient encourager toutes les équipes séniors chaque Dimanche. Un peu plus pour la A forcément. Et les gens sont près à payer pour voir un beau spectacle. Cet argent, bien évidemment est nécessaire pour le club. Vital. Plusieurs sources de financement existent avec les buvettes et le sponsoring notamment. Et même si la somme encaissées au guichet permettent de couvrir certains frais. Notament ceux de l'arbitrage, des équipements, de l'entretien, de l'inscription des équipes...

Chaque sous compte.

Mais le rôle des guichetiers ne se limite pas à compter les sous. Avec leur discrétion et leur gentillesse, l'équipe des entrées du CS Plédran assure l'accueil des spectateurs locaux comme visiteurs. Toujours avec le sourire, parfois avec un bon mot ou une blague. La convialité du site d'horizon comme par ces hommes.

Aujourd'hui, c'est la fête de l'un d'eux. Le plus ancien surement, mais peut être aussi le plus attachant.

LOUIS MILLET est né le 26 mai 1939. A peine né et c'était déjà la guère !

Louis est tout sauf le conflit. La paix se lit sur son visage. Il faut être drôlement antipathique pour s'attirer les foudres de Mr Millet. Avec sa Jeanine, il arpente les marches des tribunes depuis... depuis...

... et bien depuis que leur petit Christophe est Minime !!!

Louis de Coetmieux et Jeanine de Plessala se sont rencontré, plu, et de leur union est né leur Christophe. Louis est un amateur de foot, mais pas un pratiquant. Ou alors par accident. Louis est un fervent supporter du Stade Lamballais, club de sa commune voisine. Et on peut largement le comprendre tant le beau Lamballe des années 70-80 pratiquait un jeu incroyable. La culture du beau jeu, de la réussite du collectif avant l'individualisme. Louis va souvent au stade Louis Hingant avec sa frères. Jacky Le moigne, Bertrand Cam ou les frères Philippe sont autant de noms qui donnent le sourire pour un supporter comme Louis.

Mais Monsieur Millet n'a pas que le foot dans sa vie. Il travaille comme chauffeur chez Guezennec (plus connu aujourd'hui sous le nom de Jean Hue). Il livre les menuisiers pour leur besoins en panneaux de bois, parquets... C'est un bosseur.

Avec Jeanine il s'installe à Tregueux dans un premier temps, mais c'est à Plédran qu'ils installe leur petit nid douillet. Leur petit Christpohe joue forcément au CSP. Mais Louis reste un acharné du Stade Lamballais. Mais arrivé en minime, Christophe fait comprendre que c'est lui aussi un acharné, mais pour les blancs Plédranais.

Alors Louis va succomber au charme du club de sa commune. Et ainsi va naitre une longue et belle histoire entre les Millet et le CSP.

Louis a toujours été aux entrées. Il n'a pas pris d'autres rôes comme Christophe a pu le faire. Car Louis se plait à accueillir les gens. Et puis il y a une belle équipe. Gilbert Bourdonnais, Gilbert Vallon (alias Bigoudi), Claude Bannier ou Gérard Monchoix ou plus récemment Pascal Landier. Tous ces hommes méritent tout autant que lui d'avoir les honneurs du club. Chacun a son histoire, mais tous se retrouvent chaque dimanche dans leur mission prise très au sérieux et, je le répète, IN-DIS-PEN-SABLE !

Pourquoi Louis alors ? Parce que Jeanine bien sûr ! La plus jolie groupie du CSP. Depuis quelques temps, elle n'a plus d'yeux que de pour un seul joueur sur le terrain. C'est le petit Théo. Mais elle se sent très attachée à tous ces petits qu'elle a vu grandir et faire vibrer le coeur des supporters. Et elle est toujours là pour, elle aussi, mettre la main à la patte : la partie cuisine est sienne. Nous la verrons aux préparations de la soirée raclette, ou aux sandwich du tournoi des jeunes.

C'est un couple magnifique. Ils sont heureux à horizon. Et on est bien heureux de les voir chaque Dimanche.

Alors merci à vous deux de montrer l'exemple juste d'un gentil petit couple au service des autres. Au même titre que ceux nommés dans cet article. Merci du fond du coeur.

N'oubliez pas de serrer la mains aux hommes du guichet des entrées. C'est pas qu'ils réclament de la politesse, c'est juste qu'ils sont heureux de vous voir.

 

VIVE LE CSP !!!!

Commentaires

RETOUR DES DOUDOUNES : défaut du marquage environ 15 heures
CSP U18 face à la GSI Pontivy : nouvelles photos environ 15 heures
CSP U18 face à la GSI Pontivy environ 15 heures
1-1
SENIORS équipe A / U.S. QUESSOY 1 jour
SENIORS équipe A / U.S. QUESSOY : résumé du match 1 jour
0-4
U17 / PONTIVY STADE 2 jours
U17 / PONTIVY STADE : résumé du match 2 jours
LE FILM DU WEEK END 2 jours
4-3
CERC.S. CROIX LAMBER / SENIORS équipe B 3 jours
CERC.S. CROIX LAMBER / SENIORS équipe B : résumé du match 3 jours
2-2
SENIORS equipe C / ST BRIEUC OUM 3 jours
SENIORS equipe C / ST BRIEUC OUM : résumé du match 3 jours
2-1
PONTIVY GSI / U18 4 jours
PONTIVY GSI / U18 : résumé du match 4 jours
Dorothee Quignard est devenu membre 4 jours
+