CS PLEDRAN : site officiel du club de foot de PLEDRAN - footeo

MERCI MONSIEUR L'ARBITRE !!!

20 septembre 2018 - 18:10

En France on l’appelle arbitre, ou bien de temps en temps directeur du jeu.

Les Anglais l’appellent le référé (referee).

Cet homme qui vient au milieu du terrain tous les dimanche est souvent l’oublié du jeu qu’il vénère.
L’arbitre est avant tout un passionné et qui veut se placer sur le terrain pas comme les autres le font, mais avec son analyse experte.
Si un arbitre avait les qualités de Ronaldo ou de Buffon, Son maillot n’aurait pas la même couleur. Son truc à lui, c'est essayer de ne pas se tromper quand il prend une décision avec 3 paramètres importants : en courant énormément il perd de sa lucidité, il a un quart de seconde pour réfléchir (il faut donc anticiper), et il aura quoi qu'il arrive des mécontents qui lui mettront la pression.   Un arbitre connait souvent mieux son sport que les champions qu’il observe sous ses yeux attentifs.  Très souvent beaucoup mieux que les autres.
Beaucoup beaucoup beaucoup beaucoup beaucoup mieux que les autres !!!
Il a travaillé dur pour ça. Il a bossé très dur mentalement ET PHYSIQUEMENT. Car il ne faut pas oublier que celui qui courre le plus sur le terrain, c'est souvent lui. Et puis il s’est formé en observant le jeu. De l’intérieur.
Il sent les coups comme on dit.
Le spectateur dans les tribunes voit de loin les actions. Mais l’arbitre vit le jeu plus près.
Lorsqu’un supporter s’exprime, parfois de façon violente, contre le jugement de l’homme en noir, c’est souvent sans connaître les compétences de cet homme, qui se trompe peu et qui doit rester discret.

Les clichés sont nombreux sur les arbitres.
Souvent, il n’a pas brillé par ses qualités de joueur.
Mais je vais vous poser une bonne question : faut-il avoir été cheval pour être un bon jockey ?
Comme un jockey, l’arbitre doit sentir les pur sangs qu’il a autour de lui. Il doit les freiner lorsqu’ils sont impulsifs. Il doit les laisser courir lors ce que le jeu le demande.  Il ne doit pas trop les contraindre car sinon ils se cabrent, ils se révoltent.

L’arbitre est un directeur du jeu. L’arbitre est LA référence du jeu
Sans arbitre, pas de match. L’arbitre doit départager deux protagonistes afin que les règles soient respectées et que le meilleur gagne.
Année après année, de plus en plus de joueurs cherchent à contourner les règles de façon sournoise, ce qui rend la tâche de l’arbitre plus difficile, beaucoup plus difficile !!!
Les simulations, les réclamations, les influences diverses et variées... Tout est fait pour retourner le cerveau d’un arbitre.

Alors, lorsque l’on voit des erreurs d’arbitrage, on se demande dans les instances s’il ne faudrait pas aider un peu plus les arbitres.
On essaye les arbitres supplémentaires, les délégués, la vidéo, la technologie.
Mais malgré tout on n’y arrive pas. Les contestations perdurent

Mais l’arbitre joue ! L’arbitre fait partie du jeu.   Si je rends aujourd’hui hommage à la référence même du football, c’est parce que régulièrement les joueurs rendent la tâche très difficile. Il ne faut pas s'étonner si on manque d'arbitre. Heureusement, les matchs sans problèmes arrivent plus souvent que ceux qui rendent l'arbitre triste... C'est un peu le cas des joueurs finalement !!!
Comme pour les équipes, il existe un classement permettant aux meilleurs arbitres d’être récompensé. Classement resté quelque peu confidentiel. Mais les arbitres le connaissent. Car ces hommes sont d'abord des performeurs.
Mais les arbitres ne concourent pas les uns contre les autres. C’est une fratrie. Une superbe communauté

À Pledran, nous avons la chance, cette saison, d’avoir dans notre club quatre arbitres.

Le CS Plédran a toujours soutenu les arbitres.
On connaît trop leur importance.
Peu de clubs de notre envergure ont autant d’arbitres
C’est la récompense d’efforts, année après année, pour que les arbitres trouvent une place agréable dans notre association

Alors je vais vous les présenter nos références. N'oubliez pas : ce sont des athlètes performants qui adorent faire ce qu'ils font. En plein effort, il faut prendre la décision juste en ayant la parfaite lecture du jeu. Pour eux, avoir bon sur la sanction d'une faute, ou le laisser-jouer d'une action parfaite, c'est comme si pour un joueur c'était la joie d'un but, l'offrande de la passe décisive, le plaisir du travail bien fait.   Ludovic Robin : c'est l'arbitre qui monte en ce moment. Il vient d'obtenir son examen d'assistant en National 1. Prochainement, il aura à évoluer pour des matchs d'équipes professionnelles. Et en ce moment, il brille dans le futsal : il arbitre en Ligue 1 et Ligue 2 !!! Peu de gens au club le savent. Régulièrement il va sur Nantes ou la région parisienne ou encore le sud de la france. Ses bon souvenirs de jeune arbitre, il en a eu sur les terrains du centre Henri Guérin pour le tournoi des centre de formation. Quand on est au milieu des jeunes pépites internationales de l'AS Monaco, du Besiktas, du PSG, de Nice ou de Rennes, on est forcément très fier de sa réussite. Pour autant, Ludovic reste les pieds bien sur terre. Ludovic arbitre pour le CSP un peu par hasard. Originaire du quartier de la Beauchée à St Brieuc, il a eu le coup de foudre pour l'arbitrage à Guingamp. Dans son lycée, Bertrand Layec (arbitre international) et Remi Fémenia (president disctrict 22 et ancien arbitre) dispensaient une formation sur l'arbitrage. Ludovic se lance, et il doit souvent officier à Plédran pour arbitrer les jeunes ou les séniors. Il trouve l'accueil du CSP chaleureux. En particulier celui de Daniel Tanguy qui l'a convaincu de rejoindre la maison bleue et blanche. Qu'il était heureux Ludovic l'an passé lorsqu'à sa manière il a participé au grand évènement foot Plédran-Brest en coupe de France. Il était le délégué de la rencontre. Au milieu de la grande famille Plédranaise réunie pour l'occasion. Un gigantesque souvenir collectif, et un plaisir personnel. Ludovic est Professeur d'éco et de vente au Lycée du Gros Chene à Pontivy. Sa passion de l'arbitrage l'aide pour sa carrière professionelle. Et vice versa. C'est un homme bien dans sa peau. Un exemple à suivre !   Nicolas Moisan : et si Nicolas devenait une pointure de l'arbitrage. Certains camarades pouvait trouver curieuse la démarche de Nicolas l'an passé. Joueur au CSP, il flashe pour la tenue fluo de l'arbitre (le noir en moins à la mode). Il aime être acteur du match, mais il apprécie moins jouer. Ceux qui n'ont jamais tenu de sifflet ne peuvent pas comprendre la satisfaction éprouvée par un arbitre. Etre juste, anticiper, gérer, sanctionner, courir, réfléchir et agir de façon parfaite avec un quart de seconde de reflexion. Pour l'instant, le tableau de chasse de Nicolas est très fourni. Comme Ludovic Robin, il a officié lors du tournoi du centre Henri Guérin avec Manchester United, Chelsea, Porto, l'AS Rome ou encore Bordeaux et le FC Nantes.. Alors il profite mais continue de bosser et de progresser. La semaine dernière il faisait la touche pour l'équipe C de Plédran. EN Aout, il faisait le champ pour un amical de R2 : le classico Plédran Plaintel à Horizon. ET IL EST VRAIMENT BON ! Soyons fier de notre Nicolas. Encourageons le... et qui sait : d'autres suivront peut être la route qu'il trace...   Damien Le Breton : Juge de lignes en National 3 et Régionale 1, Damien Officie le plus souvent comme Arbitre de champ en Régionale 2. Damien a commencé sa vocation à 17 ans. Il suivait son mentor Jean Marie Ravenot, alors arbitre en DH. Il a eu la chance d'arbitrer de beaux matchs, notament lors du championnat U19 national avec les centres de formation. Quand Damien parle de l'arbitrage, c'est avec beaucoup de passion et de plaisir. Sincèrement, il avoue qu'il n'a finalement que peu de moment compliqué à gérer. Ce qui l'agace le plus, ce sont des petites remarques provocatrice de joueurs. Les mots de travers qu'il ne pardonnent pas, la mauvaise foi. Les micros interventions nuisent au plaisir, et Damien aime la convivialité. Le plaisir qu'il prend sur le terrain se voit. Il a cette chance d'évoluer à un niveau où tout est bien structuré. Les entraineurs diplomés, les clubs habitués aux règles drastiques de la fédération. Tout cela contribue à un arbitrage serein. Les déplacement le Dimanche en voiture sur les routes du grand ouest de la france, c'est le petit soucis pour lui. Ca prend du temps. Et Damien n'aime pas en perdre. Dès son loisir terminé, il retrouve son doux foyer. Comme un joueur. Comme tout le monde. Damien avait coupé avec l'arbitrage quelques années. Et puis il y est retourné : ça lui manquait ! Et cette fenêtre de plaisir lui permet de se sentir encore plus performant la semaine. Damien a des responsabilités importantes (Directeur Général au service de communes et collectivités).   Sylvain Charpentier : né en 1968, Sylvain n'est devenu arbitre qu'en 2011. Sa passion lui permet de s'entretenir physiquement. Parfois ça devient même difficile lorsqu'il faut suivre des joueurs plus jeunes de 30 ans ! Mais il ne lache rien. La semaine il fait de la marche ou de la course à pied pour être prêt le Dimanche. Sylvain arbitre en district. Là où les conditions ne sont pas les plus faciles. La méconnaissance des règles autour de lui fait qu'il doit gérer des situations délicates. C'est éprouvant, mais Sylvain est un dur à cuire. Il n'a jamais été agressé, mais parfois les mots blessent. Lorsque des matchs à enjeu se présentent, c'est sa récompense. Une rencontre pour une montée entre un 1er et un second, ça marque les joueurs... mais aussi l'arbitre. Sylvain ressent beaucoup de satisfaction quand il sait que sa décision est juste. Il sait quand il a du siffler trop vite. Il s'en veut mais passe tout de suite à autre chose. Ne pas ressasser, être juste ET HONNETE ! Sylvain apprécie son club du CS Plédran. C'est sa ville. Il aime venir aux match à horizon lorsque son calendrier le permet. Et il aime y voir Gerard Leclair : sa gentillesse pour les arbitres du club donne de la confiance à Sylvain. Il est, et il se sent utile ! Un homme bien.   Depuis longtemps je tenais à écrire sur eux.   Je sais qu’en écrivant cet article, certains lecteurs vont tout de suite penser à la règle des mutés. En effet, les ligues régionales permettant aux clubs qui encouragent l’arbitrage de pouvoir recruter un plus grand nombre de joueurs.
Même si on peut critiquer cette règle, on ne peut pas nier qu’elle a permis aux arbitres d’être plus respectés.
Mais c’est un détail. Car finalement, le recrutement, ce n'est qu'une astuce pour les clubs qui ne savent pas former leurs jeunes joueurs.
Et ça : ce n'est pas le cas à Plédran !   Dire merci aux arbitres aujourd’hui (même si ça fait toujours plaisir) ne sert pas à grand chose si demain on les conspue.   Alors je vous lance un défi. Nous, joueurs, entraîneurs, dirigeants, spectateurs... disons leur merci à CHAQUE match. On a des moments tellement privilégiés pour le faire. À commencer par la poignée de main, protocole d’avant match.
Mais aussi à la fin du match, car l’arbitre est presque toujours le dernier a quitter le rectangle vert. Souvent il attend patiemment que les joueurs rentrent aux vestiaires. N’attendrait-il pas tout simplement les remerciements ? Quand j'avais 14 ans (il y a donc très longtemps), mon éducateur obligeait mon équipe à aller saluer LES arbitres en fin de match. Au début ça barbait certains. Mais par la suite ça devenait plus naturel. Et puis, quelques années plus tard, on s'aperçoit  que le respect de l'autorité sur (et en dehors ?) du terrain passe par ce genre de gestes très simples. ALORS, JE VOUS SUPPLIE DE PENSER A CETTE POIGNÉE DE MAIN AMICALE EN FIN DE MATCH.
DONNEZ-LA SANS ARRIERE PENSÉE.
LE MATCH FINI, TOUT REDEVIENT NORMAL.
LES ADVERSAIRES DEVIENNENT DES CONNAISSANCES. ET L'ARBITRE RESTE LA RÉFÉRENCE DITES LUI : MERCI MONSIEUR L'ARBITRE ! FAITES AVANCER VOTRE SPORT DONNEZ UN SENS A VOTRE LOISIR PRÉFÉRÉ

L’arbitre peut avoir fait un bon ou un mauvais match, on a pas de note à leur donner.
C’est la meilleure équipe qui a gagné dans la très grande majorité des cas.
Alors, quel que soit l’appréciation que l’on se fait du directeur du jeu, disons lui merci pour sa présence et ses compétences.

Sans arbitre il n’y a pas de jeu
MERCI MONSIEUR L’ARBITRE !!!

Commentaires

+